Search playlists in progress

Your pornophonique search results for /

Teshno : Du coup, c’est quand la fin du monde?

905
écoutes
0
partage
Chargement de la nouvelle playlist
Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

01 Nite Eyes-Teen Image

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

02 Len Faki-Kraft Und Licht

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

03 Aphex Twin-Polymonial C

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

04 Butch-Medusa

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

05 Efdemin-Bergwein

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

06 Gesloten Cirkel-Yamagic

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

07 Luke Slater-Love

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

08 Marc Houle-Slowpe

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

09 Mathew Jonson-Marionette

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

10 Ovend-The Day We Leave Earth

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

11 TB-Invitation To Love

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

12 Sandwell District-Falling The Same Way

Ça y est, on ne parle plus de la fin du monde. Ça y est, on est toujours vivants. Voilà une playlist qui aura de quoi nous remonter le moral. Panoplie teshno pornophonique mentale mais bien calendaire, à faire hisser les poils des Mayas.

La sélection débute avec les londoniens de Teenage Image qui ont sorti « Nite Eyes » en 2012. Une électro tribale, aux frontières de la claustrophobie. On rentre tout de suite dans le vif du sujet.

Len Faki suit avec son désormais culte « Kraft Und Licht », petit recueil de terreur composé l’année dernière pour « Fünf », la compilation qui célébrait les cinq ans du trè bon label Ostgut Ton. Si on se demandait encore s’il y aurait des petits sons enfantins et naïfs dans cette playlist, je crois que non.

Autrefois producteur de teshno anonyme, Luke Slater est maintenant devenu une bien jolie figure de la scène mondiale. Son petit chef d’oeuvre « Love » est bien entendu rentré dans le Panthéon des objets cultes sur Les Playlists. Impossible d’écouter « Love » en restant impassible ou sourd à la beauté de cet envoûtant voyage, répété jusqu’à l’obsession, comme un mantra. On n’est pas là dans une teshno sans âme.

Je m’arrête sur « Marionette » de Mathew Jonson, un titre aussi renversant que rafraîchissant dans cette sélection. Le canadien a cette capacité, en plus de produire des lives de grande qualité, de fabriquer une sorte de house puissante, exemple même d’un tube frustrant qu’on prend un malin plaisir à réécouter.

Avec « Falling The Same Way », Sandwell District boucle la boucle ce cette pseudo fin du monde. Ce morceau de très grande classe, qui caresse l’oreille dans une ambiance d’égout au milieu de la nuit. Issu de l’album « Feed Forward », « Falling The Same Way » est peut-être le meilleur track de l’album grâce à des images synthétiques et rythmiques fortes qui offre un très bel instant de teshno, les yeux fermés, le monde sous ses pieds.

Voilà donc quelques microsillons d’apocalypse au caractère âpre et teshno.