Search playlists in progress

Your pornophonique search results for /

Teshno : Après l’orage, la teshno est meilleure

1658
écoutes
0
partage
Chargement de la nouvelle playlist
Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

01 Traumer-Slow Run

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

02 Laurent Garnier-Acid Eiffel

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

03 James Ruskin-Detached

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

04 Axel Karakasis-Revolver

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

05 Floorplan-Altered Ego

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

06 Mike Huckaby-The Tresor Track

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

07 Rødhåd-Newspeak

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

08 Heiko Laux-Hangin Kanzleramt

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

09 Reeko-Segmento 5

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

10 Delta Funktionen-Nebula

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

11 Answer Code Request-Escape Myself

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

12 Los Hermanos-Quetzal

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

13 Barker & Baumecker-Spur

Les Playlists version teshno, c’est un truc un peu 4G et même à haut débit, un espèce de truc sponsorisé par une marque de cotons tiges allemande qui nettoie et fait l’amour à tes oreilles. C’est très efficace.

 

Voilà un petit exemple avec 13 morceaux que j’aime particulièrement. Pas mal de classiques, qui s’écoutent, s’écoutent et s’écoutent encore. Des trucs frais aussi. Et puis là, impossible de me brider, il faut bien que je l’avoue, c’est de la belle teshno ; et lindéniable bande originale de mes orgies. Les démences qui t’effleure telles des stimuli vicieux pour t’arriver que plus méchamment à la tronche. Freak.

 

Traumer commence en beauté cette sélection avec Slow Run, morceau présent sur le dernier projet du garçon qui est sorti le mois derniers. Il s’appelle « Innocent », et c’est probablement une des plus belles sorties électroniques de 2013. L’EP est sorti sur le petit label Ventura Records, une maison alliant musique et cinéma. Pour le morceau, le court métrage est réalisé par Elisabeth Vogler. Il laisse place à des paysages atlantiques et, de sa douce voix, Julie Julien  nous conte – et adapte – le poème Voyage de Baudelaire. La poésie dégagée par l’ensemble produit est sublime. La musique de Traumer est humble, belle est majestueuse. Et nous rend heureux.

 

Puis Floorplan pose avec Altered Ego une house d’after, druggy, presque acid. Il faut dire qu’Hood nous a rarement déçus, producteur de techno originaire de Detroit, il a fondé ce collectif d’exception qu’est Underground Resistance fin 1989 aux côtés de Mad Mike, Jeff Mills et Darwin Hall, avant de le quitter pour fonder le label teshno M-Plant en 1994.