Search playlists in progress

Your pornophonique search results for /

La playlist chilly post-tartiflette pornophonique

1203
écoutes
0
partage
Chargement de la nouvelle playlist
Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

01 Shlohmo-Beams

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

02 Katuchat-Pink Lemonade

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

03 Petit Biscuit-Sunset Lover

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

04 Tame Impala-Let It Happen

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

05 Møme-Cosmopolitan

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

06 Arnaud ft. Cleonce & Mos Eisley-Disused

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

07 Antilope-Singing Ghost

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

08 Zimmer-Galapagos

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

09 Galcher Lustwerk-Parlay

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

10 Zebrat-Pretty Feeling

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

11 Sekuoia-Rituals

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

12 Jamie Lidell-Believe in Me

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

13 Lawrence-Bonheur

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

14 Yack À Pute-Nuit Blanche

Salut l’hiver. Hello le printemps.

Versant plus doom et vraisemblablement plus pop que les playlists chilly ordinaires, celle-ci se veut être une bien jolie balade. On part sur 14 morceaux dont la complémentarité entre les différents éléments est assez sympathique. Autant de divines imbrications liantes qui donnent envie d’écumer le bords des quais chaque soir. Que ce soit la dernière douceur pornophonique de Tame Impala, flottant et féminisant, le très joli Møme ou encore cette grosse pépite signée Antilope dont je ne me passe presque plus, on est prêt à fermer le chapitre de cet hiver hermétique et à partir à l’assault des signaux faibles des rayons de soleil de printemps.

La fusion, en voilà un mot qui, en musique, ne veut plus rien dire depuis longtemps, mais qui m’apparaît définitivement comme le terme le plus adapté pour déterminer l’ensemble de cette playlist. Je vous souhaite d’en apprécier l’écoute.