Search playlists in progress

Your pornophonique search results for /

Chilly : L’essence aérienne de la relance

1914
écoutes
0
partage
Chargement de la nouvelle playlist
Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

01 Jon Hopkins-Breathe This Air

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

02 Brodka-Varsovie (Eltron John Dub)

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

03 Joachim Pastor-Leçon de Vie

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

04 Apolline D'Ash-La Chevelure de Bérénice

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

05 Youandewan-1988

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

06 Sucré Salé & Sashe-Bye Bye Les Fraises (Sascha Braemer & Alfred Heinrichs Remix)

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

07 Cuushe-Sort Of Light

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

08 Steffi-Moving Lips

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

09 Lawrence-Etoile Du Midi

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

10 Autechre-Autriche

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

11 Ricardo Villalobos & Loderbauer-Mas Profundo Que Mis Pies

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

12 Nirosta Steel-Foxy Pup

Des choses aériennes. Des morceaux plus tout à fait nouveaux en côtoient d’autres plus récents. Les aérotrains roulent, volent, accaparent notre espace sonore, pour s’imposer à notre quotidien. Un ensemble de nappes qui transforme le réel en une partition. Le voyage dans l’aérotrain fantôme peut commencer. Rêves factices ou fantasme tacites. Tout l’enjeu est justement là, dans cet entre-deux récurrent. D’un Ricardo Villalobos aux vocals lancinantes et psychédéliques à une Steffi insufflant un air d’infini. D’un Autechre renversant et loufoque à un Lawrence astral. Et un Jon Hopkins voltigeur. On écoute ça avec douceur, on se laisse accompagner jusqu’au bout du périple. Puis, le rendu apparaît sous la forme d’un carnet de voyage en 12 escales. Les playlists chilly sont faites pour ça.