Search playlists in progress

Your pornophonique search results for /

Chilly : Allez viens je t’emmène au vent

1985
écoutes
0
partage
Chargement de la nouvelle playlist
Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

01 Coma-Atlantis

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

02 Bonobo-Flashlight

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

03 Session Victim-Hyuwee (Instrumental)

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

04 Alex Adair-Make Me Feel Better

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

05 Pavane-Le Belvédère

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

06 Fakear-La Lune Rousse

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

07 Joe Goddard-Taking Over

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

08 L'Impératrice-Nauffrage En Adriatique

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

09 Cuthead-The Poncho

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

10 Caribou-Do Without You

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

11 Andy Scott-Faith In Strangers

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

12 Wayward-Waver (w/ Elderbrook)

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

13 Télépopmusik-Don't Look Back (Katuchat Remix)

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

14 N'to & Grant Lazlo (feat. Cab Canavaral)-Minor Swag

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

15 Cassius-Hi Water

Track ajoutée à votre espace
Track supprimée de votre espace
artwork

16 Balmorhea-Attesa (Nils Frahm Rework)

Qui n’a jamais eu envie de sauter nu dans un tas de feuilles mortes pendant une bourrasque ?

 

Une playlists chilly, okay. Avec des tracks hautement contextuelles, ne pouvant s’apprécier à leur juste valeur que l’esprit émoustillé, pressé par le rêve et l’évasion. Des odes à une adolescence fantasmée, des invitations à la paresse juvénile, des enclaves à ce qu’on regrette d’avoir laissé partir. Des sonorités s’étirant et des voix lointaines et profondes nous plongeant immédiatement dans une atmosphère pacifiée.

 

D’abord, il nous a semblé reconnaître dans la dernière Kompakt Total, compil qui célèbre à sa façon les deux dernières année du label, les deux messieurs de Coma. « Atlantis« , issu de leur trois titres qui flânouille entre l’électronique, la pop et le disco introduit ce très joli voyage. À dos de porc-épic, on gravit les notes et les splendeurs musicales.

 

À un moment, il y a aussi du Bonobo et un morceau dont on est souvenu avoir entendu l’une de ses toutes premières saveurs dans son live à Glastonburry. En attendant un nouvel album signé chez Ninja Tune où il promettait revenir à ses sources, à la musique qu’il sait faire le mieux, il livre « Flashlight« . Petite excursion simplette mais appréciable dans un monde hi-fi rempli de mélodies aérées, de synthés mélancolique et de guitares enfumées. Ça fait du bien. Ça donne envie, au moins.

 

Pour le reste, comme d’habitude, inutile de trop écrire. Déjà parce que je n’ai pas le temps. Et puis, on écoute le fil de la playlist et on en fait sa propre interprétation, ça suffit. Et on reste chilly. Happy. Plein de poésie.